galaxian-atari

Galaxian un jeu sur Atari

Sorti en 1979 sur borne d’arcade, Galaxian est un jeu vidéo de type shoot them up développé par Namco et édité par Namco. Mais il a connu une adaptation sur des consoles Atari 5200 (1982), Atari 2600 (1983), et sur computers Atari 800 (1982)

Un aperçu général sur le jeu Galaxian

Inspiré par le célèbre Space Invaders de Taito, le jeu Galaxian a été accommodé sur de nombreux ordinateurs personnels et consoles de jeux. De genre shoot them up, il invite le joueur à contrôler un vaisseau spatial qui est attaqué par des vaisseaux ennemis et de combattre la menace extra-terrestre prônant sur la galaxie. A la différence des Space Invaders, dans ce type de divertissement, les antagonistes possèdent des vitesses de déplacement variables, et meuvent par petits groupes. En haut de l’écran se trouvent une colonie d’Aliens qui sont toujours prêts à attaquer. L’objectif principal c’est de pouvoir terrasser le plus d’Aliens possible en essayer de se déplacer sur la gauche ou sur la droite.

Les ennemis sont partagés en 4 catégories dont les androïdes, les émissaires, les frelons et les commandants, en suivant la disposition de plus en plus intelligents, circonspects, ainsi de plus en plus dangereux.

Les scénarios prennent place à Hossegor, dans les années 80, où les éléments de décorations sont réduits à une épicerie, une boulangerie, un libraire, trois brasseries ainsi que deux salles de jeux.

Cette fois-ci, Galaxian intègre une base de tir plus ardente, les Aliens bougent, assaillent seul ou en groupe, et leurs salves sont indéterminés. Ce jeu embarque également un excellent environnement sonore et un graphisme tout en couleur. Sa durabilité dépend du score et peut se montrer rapidement itérative, comme tous les autres titres de l’époque d’ailleurs.

atari-Galaxian

Le système du jeu

Inspiré de Space Invaders, le jeu Galaxian a repris ses grandes lignes pour le gameplay. Il a délaissé le concept des boucliers, mais adopte quelques couleurs. En outre, les développeurs ont substitué les Aliens par des insectes, qui descendent de temps en temps en bloc pour attaquer, mais ceux-ci peuvent à tout moment quitter les rangs pour venir attaquer individuellement. Ainsi, pour faire face aux attaques kamikazes, par des ennemis infatigables, il faut essayer à tout prix d’esquiver les tirs avec une grande capacité d’anticipation et de bons réflexes.

Pour réussir ce shoot résolument rétro, il est nécessaire de cumuler des strikes en éliminant les deux vaisseaux rouges avant le boss jaune. Les scores continuent et s’apparentent. Seul le rythme augmente, à partir du quatrième petit drapeau rouge. Le tir sera dirigeable dans une seconde version, en poursuivant les mouvements du vaisseau. Cela permet de fournir une autre issue pour de nouvelles possibilités tactiques contre une intelligence artificielle plus astucieuse, mais cela peut réserver aussi de rudes surprises. Il faut une austérité visuellement éprouvante pour contrôler le haut et le bas de l’écran. Faites preuve d’attention pour épargner les attaques frontales ou latérales. Le réflexe et l’adresse y prennent une part importante.

En somme, ce titre de Namcot témoigne de belles qualités avec une action prononcée pour l’époque, une complexité bien présente et un gameplay performant.